Biographie

Le travail de Geert Goiris traite le sujet de la possible perte du monde tel que nous le connaissons. Au cours de ses voyages, il capture des paysages désertiques, d’étranges formations rocheuses, des arbres noueux et des objets mystérieux avec la précision de son appareil photo grand format, leur conférant une présence physique fascinante. Les objets et les paysages de ses photographies sont faits pour apparaître comme des porteurs mélancoliques de secrets, impossibles à classer en termes de temps ou d’espace. La combinaison d’une reproduction précise d’une part et de la nature bizarre des motifs de l’autre, captive non seulement le regard du spectateur mais stimule nos réflexions sur l’état du monde. Ses images sont intentionnellement détachées d’une époque spécifique, donnant l’impression de regarder simultanément le passé et l’avenir. L’artiste réunit des références à des œuvres photographiques et des traditions exemplaires en peinture sans toutefois s’engager dans des genres ou des motifs picturaux spécifiques.

Son travail est présent dans les collections suivantes : Seattle Art Museum, Seattle; Hamburger Kunsthalle, Hambourg ; Musée de la photographie, Anvers ; Centro de Arte Caja de Burgos, Espagne ; Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris ; Centre National des Arts Plastiques, Paris ; Direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris ; Deutsche BÖRSE AG, Allemagne.

Expositions : Word Without Us, Biennale de la photographie de Mulhouse, Caserne des pompiers, Hombourg/FR (espace publique) (2020) ; Silent Earth, Deutsche Börse AG, The Cube, Eschborn/DE (2020) ; World Without Us, Royal Academy of Fine Arts, Anvers/BE (2018) ; Plot Twist, Art : Concept, Paris /FR (2016) ; Geert Goiris, Musée de Bagnes, Bagnes/CH (commissaires : Jean-Paul Felley & Olivier Kaeser)(2014) ; Geert Goiris, M – Museum, Leuven/BE (2013) ; Le Silence. Une fiction, Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco (curateur : Simone Menegoi) (2012) ; The eye is a lonely hunter: images of humankind, The 4th edition of the Fotofestival Mannheim – Wilhelm Hack Museum, Ludwigshafen/DE (2011) ; Whiteout and other stories, Hamburger Kunsthalle, Hamburg/DE (2010) ; Fresh Hell, Carte Blanche à Adam McEwen, Palais de Tokyo, Paris/FR (2010).

At the gallery

Downloads