Martine Aballéa

Martine Aballéa (New York, 1950) is a Franco-American artist who lives and works in Paris.

Her work has been shown, among others, by the following institutions:

– Solomon R. Guggenheim Museum, NY;
– Musée National d’Art Moderne de la ville de Paris;
– Centre Pompidou Beaubourg, Paris; FNAC, Paris;
– FRAC Basse Normandie;
– Bibliothèque National de Paris;
– Cabinet des Estampes.

Solo exhibitions:

– My Secret Life of Crimes, Art : Concept in 2013;
– La Maison sans fin, CRAC Languedoc in 2012;
– House at the Centre National de la Photographie, Paris in 2002 ;
– Hôtel Passager, ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris in 1999.

Being someone else is Martine Aballéa’s secret pleasure, a weapon that allows her to reshuffle the cards of joy, loneliness or sorrow. Such is the ultimate purpose of her game: To play tricks on the disenchantment and on the depression of life before it annihilates her, cheating on reality before it betrays her. The idea of being someone else, to be able to break the rules of the game without consequences, is often found in Martine Aballéa’s work. During the 1980s she began working on fiction texts, such as the Romans Partiels series in 1982, Epaves du désir in 1995 and the Nouveaux amours / Nouveaux crimes series in 1997. Aballéa’s fiction often shelters characters that want to break free from something or someone on a social or on an affective level. In all these works she carefully develops the narrative link and tells us her very mysterious stories.

Martine Aballéa is represented by Art : Concept gallery in Paris.

Martine Aballéa est née en 1950 à New York, elle vit et travaille à Paris. Son travail est visible notamment dans les collections suivantes : Solomon R. Guggenheim Museum, NY; Musée National d’Art Moderne de la ville de Paris; Centre Pompidou Beaubourg, Paris; FNAC, Paris; FRAC Basse Normandie ; Bibliothèque National de Paris, Cabinet des Estampes. Elle a exposé My Secret Life of Crimes chez Art : Concept (2013), sa Maison sans fin au CRAC Languedoc en 2012, au Musée de l’Abbaye Ste Croix, Les Sables d’Olonne en 2010, Fun House au Centre National de la Photographie à Paris en 2002, Hôtel Passager, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris en 1999.

Martine Aballéa tire une jouissance secrète à être une autre, trompant tour à tour sa joie, sa solitude ou sa tristesse. Car il s’agit bien de tromper le désamour, la dépression, tromper ou être trahie, vaincre ou être anéantie. Cette idée d’être quelqu’un d’autre, de pouvoir transgresser les règles sans en subir les conséquences, se retrouve souvent au cœur des œuvres de Martine Aballéa. Dans les années 1980, elle commence ses récits fictionnels avec notamment la série des Romans Partiels en 1982, puis en 1995 avec ses Epaves du désir, et en 1997 la série, Nouveaux Amours / Nouveaux Crimes. Aballéa cache dans ses œuvres des personnages qui veulent se libérer affectivement ou socialement de quelque chose ou de quelqu’un, elle y développe un lien narratif et nous raconte ses histoires mystérieuses.

Martine Aballéa est représentée par la galerie Art : Concept à Paris.