Michel Blazy, Hubert Duprat & Geert Goiris, Construire une collection, Villa Paloma, NMNM, 22/02 – 07/06/15

Le Nouveau Musée National de Monaco présente l’exposition Construire une Collection, une sélection d’œuvres acquises depuis 10 ans, qui se déroulera, dans les deux lieux du NMNM, tout d’abord dès le mois de janvier à la Villa Paloma puis à partir du mois de mars à la Villa Sauber.

Si un Musée National s’inscrit par définition dans l’histoire du pays dans lequel il se trouve, il a pour mission d’acquérir, de préserver et de valoriser ses collections qui contribuent à la sauvegarde du patrimoine naturel, culturel et scientifique. Ainsi, la collection du NMNM s’est-elle au fil des ans enrichie – au regard d’un territoire singulier et des collections historiques de l’ancien Musée des Beaux-Arts, du dépôt à long terme du fonds des arts du spectacle de la Société des Bains de mer et de la donation de la collection de poupées et d’automates assemblée par Madeleine de Galéa et enfin d’œuvres acquises, données ou déposées à long terme grâce au budget de dotation de l’Etat et au soutien de mécènes privés ,en particulier de l’Association des amis du NMNM et de UBS S.A. partenaire principal du musée.

La valorisation d’une collection patrimoniale ou historique est indissociable de la prise en compte de la création contemporaine car c’est grâce aux artistes vivants que se maintient le lien entre passé, présent et avenir . La notion de contemporanéité est donc une évidence, et pourrait-on dire, une nécessité absolue.

Ainsi, l’exposition à la Villa Paloma présentera des œuvres de William Anastasi, Richard Artschwager, Michel Blazy, Pascal Broccolichi, Daniel Gustav Cramer, Alain Declercq, Jean Dubuffet, Hubert Duprat, Jan Fabre, Jean-Pascal Flavien, Geert Goiris, Gary Hill, Rebecca Horn, Anish Kapoor, Jochen Lempert, Yinka Shonibare MBE, Daniel Steegmann Mangrané,Su-Mei Tse et Cerith Wyn Evans. Ces artistes proposent une relecture de la forme et de la nature au travers de suggestions narratives et formelles visant à se la réapproprier afin de lui donner une nouvelle valeur symbolique ouvrant un large éventail de discussion sur la redéfinition du paysage tout en mettant en lumière le rapport entre art et science.

Website