We put our hands in the water est la première initiative artistique de dieDAS. L’exposition est un projet coopératif réalisé par l’académie, le conservateur Daniel Marzona et la ville de Naumburg, et vise à promouvoir et à diffuser les valeurs culturelles et sociales de l’académie au-delà de Saaleck.

We put our hands in the water réunit les œuvres des artistes Ulla von Brandenburg et Olaf Holzapfel.

Les grands tissus colorés d’Ulla von Brandenburg transformeront les salles en des décors vibrants et scéniques rappelant des mondes oniriques. L’artiste décrit ses œuvres comme des « mises en scène spatiales » qui rassemblent le folklore, les chansons, le théâtre, la danse et l’architecture pour explorer à la fois l’individu et la dynamique et le fonctionnement de la communauté et de la société, entre chaos et régularité. Ainsi, les œuvres de von Brandenburg examinent formellement les aspects théâtraux des arts visuels et évoquent des moments délicats entre l’utopie et la réalité, laissant le champ libre à de nouvelles perspectives et à l’impensé.

Plus d’informations

L’exposition « anything, anything » de Kate Newby aborde la Klosterruine Berlin comme un lieu de changement permanent, en s’appuyant sur le processus et en permettant au monde extérieur d’en faire partie. Par des interventions subtiles et expansives dans les structures existantes, l’artiste attire l’attention sur des détails souvent négligés de la vie quotidienne. Ce faisant, elle privilégie l’expérience directe et établit une relation avec l’espace bâti et son environnement.

Plus d’informations

Nina Childress, Jazy, 2014. Huile sur toile / Oil on canvas, 195 x 130 cm. Collection Fondation Colas.

Exposition collective au Musée de la poste, Paris.

Curateurs Jean-Marc Huitorel et Dominique Marchès,

Jean-Marc Huitorel et Dominique Marchès, co-commissaires, ont conçu une exposition particulièrement riche sur le thème de la course et du message. La course comme moyen de déplacement, et bien plus encore comme expérience à part entière. Avec en particulier une  approche de la course comme porteuse de message, où la course et son message apparaissent indissociables.

Avec Pierre Ardouvin, Christian Boltanski, Julia Borderie, Lilian Bourgeat, Nina Childress, François Curlet, Nicolas Debon, Anne Deguelle, Marcel Dinahet, Simon Faithfull, Richard Fauguet, Nina Ferrer-Gleize, Hamish Fulton, Zuzanna Janin, Adrienne Jouclard, Benoît Laffiché, Hervé Le Nost, Ndary Lô, Dominique Marchès, Yvan Messac, Joachim Monvoisin, Philippe Ramette, Germaine Richier, Jean-Jacques Rullier, Pierre Tal Coat, Pierre-Philippe Toufektchan, Muriel Toulemonde, Thomas Wattebled, Koffi Max Williams.

Plus d’informations

Jeremy Deller, Ask the Animals, and They Will Teach You, 2021. Polyester, 300 x 800 x 150 cm.
Courtesy de l’artiste ; Art Concept (Paris) ; The Moderne Institute/Toby Webster Ltd. (Glasgow)
Collection privée Frédéric Jousset. Photo: Hangar Y, 2024

Art : Concept a le plaisir d’annoncer l’inauguration de l’œuvre de Jeremy Deller, Ask the Animals, and They Will Teach You, mercredi 15 mai 2024, de 17h à 21h, à l’occasion du vernissage de l’exposition « Rayon Jouets » au Hangar Y, Meudon/FR.

À la fois sculpture et toboggan pour enfants, Ask the Animals, and They Will Teach You, propose une alternative à la tradition des monuments publics qui célèbrent des événements historiques ou des personnes élevées au rang de « héros ». Ici, Jeremy Deller rend hommage à l’une des plus anciennes créatures du monde, le caméléon, qui vivrait sur Terre depuis soixante millions d’années, si l’on en croit l’inscription située à la base de la sculpture. Aujourd’hui menacé d’extinction, le caméléon est utilisé ici pour contester l’idée selon laquelle l’art dans les espaces publics n’a d’autre vocation que de remplir une fonction décorative ou commémorative. En invitant les enfants à glisser sur la langue du reptile, le monument devient ludique et les invite à s’approprier l’espace par le jeu.

Plus d’informations

Une conversation entre Jacob Kassay et Ajay Kurian.

Mardi 14 mai 2024 à 20h.

RSVP
https://jacobkassay.splashthat.com/

Honey’s
93 Scott Ave
Brooklyn, NY


Roman Signer
Installation mit Kajaks [Installation avec / with kayaks], 2003 Kayaks
410 × 30 × 60 cm (x11)
Fondation Louis Vuitton, Paris
Vue d’installation de l’exposition La Collection, Rendez-vous avec le sport, galerie 11, niveau 2, exposition présentée du 4 mai au 9 septembre 2024 à la Fondation Louis Vuitton, Paris.

En résonance avec le passage de la flamme olympique, la Fondation présente, « La Collection, Rendez-vous avec le sport »

Un choix d’œuvres de la Collection est exposé à cette occasion au deuxième niveau du bâtiment. Dans leur polyphonie, elles proposent un regard poétique et décalé autour de la thématique du sport. Sont ainsi réunis, de la Galerie 9 à la Galerie 11, les travaux de cinq artistes français et internationaux.

Artistes : Jean-Michel Basquiat, Andreas Gursky, Omar Victor Diop, Abraham Poincheval, Roman Signer

L’exposition Stammtisch du Collectif Le Salon et de ses sept artistes invité.e.x.s explore la symbolique complexe des espaces de rencontre traditionnels. Le projet comprend 15 publications, chacune offrant une interprétation personnelle du concept de Stammtisch (table des habitué.e.x.s) inspirée par diverses perspectives, toutes réunies autour d’une table.

Le projet Stammtisch s’étendra au-delà de son lancement lors des Journées photographiques de Bienne. À travers une série d’événements, il vise à stimuler un discours sur la communauté, la collaboration et l’identité collective à l’ère du numérique.

Plus d’informations

Nina Childress, Morning gym 1 et 2, 2019. Huile sur toile, diptyque 33 x 41 cm chaque / Oil on canvas, diptych 33 x 41 cm each. Courtesy the Artist and Art : Concept, Paris. Photo by Aurélien Mole

À l’initiative du Frac Sud, le commissaire et critique d’art Jean-Marc Huitorel a conçu une exposition dans trois institutions culturelles phares de la Région Sud et de la Ville de Marseille : le Frac Sud, le Mucem et le [mac].

L’exposition présentée au [mac] réunit des œuvres qui se caractérisent par une double interrogation portant sur le sport lui-même et, dans le même temps, sur le médium choisi, la peinture (et plus largement les formes du tableau) et les régimes de représentation qu’elle met en œuvre. L’exposition rassemble la plupart des angles de vue, des questions, des motifs et des thèmes soulevés tant au Frac Sud qu’au Mucem : victoire et défaite, trophées et reliques, obéissance aux règles et transgression, libération et aliénation, probité et tricherie, domination et contestation, racisme, colonialisme, droits des minorités, féminisme, jubilation, dénonciation, etc. Nombre de ces peintures, en effet, sont à double détente et, derrière leurs calmes apparences, affirment des positionnement critiques, politiques, à l’image d’une part notable de l’art d’aujourd’hui.

Plus d’informations

Michel Blazy, 2010, Choses aquatiques vivantes. Crème dessert au chocolat, blanc d’oeufs, lait concentré sucré liquide, lait en poudre, crème dessert vanille sur contreplaqué grignoté à Caen par des souris / chocolate cream dessert, egg whites, liquid sweetened condensed milk, powdered milk, vanilla cream dessert on plywood nibbled by mice in Caen. 157 × 120 cm. Courtesy the Artist and Art : Concept, Paris. Collection privée, France.

Exposition collective.

Conçue à l’occasion des 10 ans de la Fondation Thalie, cette exposition trouve son origine dans la mise en œuvre depuis quatre ans de son programme Créateurs Urgence Climat. Il propose de faire se rencontrer, dans le cadre d’une exposition et d’un programme de rencontres, créateurice.s et expert.e.s issu.e.s de différentes disciplines, afin de mettre en commun et en perspective – en œuvre(s) – ces recherches transformatrices. En dialogue avec des œuvres de sa collection, la Fondation s’ouvre à cette occasion à un dispositif expérimental et prospectif, au croisement de l’art, du design et de l’écologie.

La Fondazione Nicola Trussardi embellit à nouveau les rues de Milan, cette fois avec des œuvres de soixante-dix artistes pour  » ITALIA 70 – I NUOVI MOSTRI « , sous la direction de Massimiliano Gioni, à partir du 8 avril 2024, à l’occasion de miart, la foire internationale d’art moderne et contemporain de Milan, et de la semaine de l’art et du design de la ville.

En 2004, le projet « I NUOVI MOSTRI (La vie est belle) » de la Fondation s’est répandu dans les rues de Milan, du centre-ville à la banlieue. Des milliers d’affiches créées par seize jeunes artistes italiens ont représenté une anthologie de visions de l’Italie et de son identité multiforme et ont investi les espaces publics de manière irrévérencieuse.

Avec Yuri Ancarani, Giulia Andreani, Giorgio Andreotta Calò, Meris Angioletti, Marina Apollonio, Stefano Arienti, Micol Assaël, Vanessa Beecroft, Marco Belfiore, Elisabetta Benassi, Ruth Beraha, Simone Berti, Tomaso Binga, Monica Bonvicini, Lupo Borgonovo, Chiara Camoni, Ambra Castagnetti, Guglielmo Castelli, Maurizio Cattelan, Giulia Cenci, Francesco Clemente, Danilo Correale, Roberto Cuoghi, Enrico David, Patrizio di Massimo, Binta Diaw, Sara Enrico, Chiara Enzo, Alessandra Ferrini, Linda Fregni Nagler, Giuseppe Gabellone, Elisa Giardina Papa, Piero Golia, Massimo Grimaldi, Petrit Halilaj, Adelita Husni Bey, Luisa Lambri, Armin Linke, Lorenza Longhi, Marcello Maloberti, Margherita Manzelli, Diego Marcon, Masbedo, Jacopo Miliani, Daniele Milvio, Alek O., Adrian Paci, Giulio Paolini, Giuseppe Penone, Diego Perrone, Alessandro Pessoli, Gabriele Picco, Paola Pivi, Maria Rapicavoli, Michele Rizzo, Pietro Roccasalva, Giangiacomo Rossetti, Andrea Salvino, Arcangelo Sassolino, Alessandro Sciarroni, Marinella Senatore, Elisa Sighicelli, Rudolf Stingel, Grazia Toderi, Patrick Tuttofuoco, Grazia Varisco, Nico Vascellari, Francesco Vezzoli, Sislej Xhafa, Shafei Xia.

Plus d’informations