Corentin Grossmann

corentin grossmann, The begining of the end, 2009, graphite on paper, 31 1/2 x 55 7/8 in.
The begining of the end, 2009, graphite sur papier, 80 x 142 cm
corentin grossmann, Le retour au pays, 2009, graphite on paper, 31 1/2 x 55 7/8 in.
Le retour au pays, 2009, graphite sur papier, 80 x 142 cm
corentin grossmann, La Traversée, 2017, graphite and airbrush on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
La Traversée, 2017, graphite et aérographe sur papier, 40 x 30 cm
corentin grossmann, Sans titre, 2017, graphite, pastel and colored pencil on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
Sans titre, 2017, graphite, pastel et crayon de couleur sur papier, 40 x 30 cm
corentin grossmann, Gentilhomme, 2017, graphite and colored pencil on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
Gentilhomme, 2017, graphite et crayon de couleur sur papier, 40 x 30 cm
Sakanas, 2016, ceramic, 19 5/8 x 11 3/4 x 9 7/8 in. and 18 1/2 x 12 5/8 x 10 1/4 in.
Sakanas, 2016, céramique, 50 x 30 x 25 cm et 47 x 32 x 26 cm
corentin grossmann, Losange, 2017, graphite and airbrush on paper, 5 3/4 x 11 3/4 in.
Losange, 2017, graphite et aérographe sur papier, 40 x 30 cm
corentin grossmann, Corns, 2011, graphite and airbrush on paper, 43 1/4 x 31 1/2 in.
Corns, 2011, graphite et aérographe sur papier, 110 x 80 cm
corentin grossmann, Cosmic Couple, 2017, graphite and colored pencil on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
Cosmic Couple, 2017, graphite et crayon de couleur sur papier, 40 x 30 cm
corentin grossmann, Verdun, 2017, graphite and colored pencil on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
Verdun, 2017, graphite et crayon de couleur sur papier, 40 x 30 cm
corentin grossmann, lLa Luna, 2017, graphite and colored pencil on paper, 15 3/4 x 11 3/4 in.
La Luna, 2017, graphite et crayon de couleur sur papier, 40 x 30 cm
Corentin Grossmann, Bonjour, 2017, ceramic, 31 1/2 x 25 5/8 x 12 5/8 in.
Bonjour, 2017, céramique, 80 x 65 x 32 cm

Actualités :
Corentin Grossmann, Galerie Art : Concept, Paris/FR (solo show, Sept – Oct 2018)

Biographie :
Né en 1980 à Metz (France), Corentin Grossmann vit et travaille à Bruxelles. Diplômé en 2006, il reçoit en 2008 une bourse pour une résidence à Berlin. Son travail est une recherche permanente de formes hybrides par lesquelles il propose des connexions entre des domaines de réflexion que l’on tient trop souvent cloisonnés. Des représentations archétypales, des icônes, ou encore des imageries populaires vont se trouver déréglées, parasitées par un mode de réécriture personnel faisant surgir certains mécanismes inconscients d’associations d’idées. Souvent construites par analogies, ses formes, qu’il s’agisse de vidéo, de dessin ou de dispositif utilisant la projection, résultent d’une vision qui se déplace de l’échelle cellulaire au grand ensemble à dimension humaine voire cosmique.

« Si je me réfère à une réalité locale, partielle, minuscule, ou très courte c’est pour mieux l’inscrire dans les mouvements interdépendants, et infiniment complexes des innombrables éléments qui composent notre cosmos. L’ambiguïté de la démarche réside aussi dans cette pensée dont la tendance structurante est d’avance vouée à l’échec. Il peut être question, non sans humour, de la chose la plus légère et la plus grave à la fois. Les mettre en relation, sans aucune hiérarchie est une poésie qui me plaît. »